notre top 4
des banques

Les banques en ligne

L'apparition des banques en ligne en France

La première banque en ligne à faire son apparition en France est Cortal en 1985. Filiale de BNP Paribas, cet établissement se lance dans le service à distance grâce à la gestion par courrier et par téléphone, aidé par le développement croissant du Minitel. Très vite supplanté par internet, le minitel devient désuet et la banque Cortal disparait à son tour.

Pionnier en la matière, le groupe Paribas continue de miser sur l’immatériel et créé par la suite Banque Directe en 1994. Ce mode de gestion des comptes en ligne attire de plus en plus de clients et pousse plusieurs concurrents à apparaitre sur le marché. En 1999, Zebank se lance sur le marché, puis BiBop quelques mois plus tard, mais leur aventure tournera rapidement court. En misant sur les produits d’épargne à frais d’entrée réduits, ING Direct ouvre ses portes virtuelles en 2000.

Dans un premier temps, ces établissements sont considérés comme des banques d’appoint, principalement utilisés par les cadres dynamiques, férus de nouvelle technologie. Il faudra attendre 2002, avec le lancement d’AXA Banque, pour que les mentalités commencent à changer. L’offre de cette nouvelle venue est singulière par rapport aux précédentes : elle propose un chéquier et une carte de paiement, comme toutes les banques traditionnelles. Autre avantage, elle offre la possibilité de souscrire des contrats d’assurance. Cette seconde génération de banque verra l’apparition de Groupama Banque, Boursorama, Fortuneo…

Rapidement, on surnommera ces banques en ligne les « pure players » car elles sont totalement en ligne : pas d’agences sur le terrain, pas de conseillers à qui l’on peut parler physiquement… Le public visé est là encore le cadre à l’aise avec les nouvelles technologies. Mais le public, de plus en plus sensibilisé à l’usage de l’internet, trouve son compte et adopte cette nouvelle génération de banque. D’autant que les banques en ligne misent sur des frais bancaires bien plus faibles que leurs concurrentes traditionnelles. Ainsi, avec la dématérialisation des services, les banques en ligne permettent de faire profiter à leur client d’économies substantielles et gagnent un nombre important de clients.

Les banques en ligne présentent sur le marché français

Carte

Depuis le début des années 2000, le nombre de banques en ligne à véritablement explosé. L’aventure de certaines a tourné court suite à une réglementation durcie, mais beaucoup d’autres ont toujours le vent en poupe. On dénombre aujourd’hui près d’une vingtaine de banque en ligne. Certaines se sont spécialisées pour se démarquer, d’autres surfent sur leur notoriété de banque en ligne généraliste et de confiance.

Parmi les banques en ligne généralistes les plus connues, on pourra citer ING Direct, BforBank, la NET Agence, Monabanq ou encore Axa Banque ou Allianz. Au sein des banques qui se sont différenciées, on nommera Boursorama Banque, spécialisée dans l’investissement, Fortuneo, qui se place dans l’épargne, ou Hello Bank qui fait dans la simplicité et l’interaction avec le client.

Même si sur le papier – et dans la publicité – ces banques se veulent différentes des unes des autres, elles communiquent presque toutes sur les mêmes avantages : frais bancaires réduits et accessibilité accrue. Et dès que l’une d’elles invente un nouveau service, elle est vite imitée par ses concurrentes qui ne veulent pas se laisser distancer et perdre leur clientèle.

Les groupes automobiles et les enseignes de grande distribution se sont également lancés dans l’aventure. Renault et Peugeot ont ainsi créé leur propre établissement bancaire en ligne, en misant sur les livrets d’épargne auto, couplé à une assurance voiture. Carrefour a lancé carrefour-banque en misant sur le crédit en ligne à un taux réduit, le livret d’épargne et l’assurance multirisque pour toute la famille.

Les « pure players » généralistes

Argent

Ce type de banque est le plus courant. ING Direct, Boursorama Banque, Monabanq, BforBank ou encore Agence Directe ou encore Hello Bank et Allianz sont considérées comme des établissements pure player généraliste. Elles misent sur la gratuité de plusieurs services. Ainsi, l’ouverture ou la fermeture d’un compte, la gestion courante, l’émission de virements vers la zone euro ou la délivrance de chéquier font partie des services généralement gratuits.

Les Français, qui s’étaient habitués à payer pour posséder une carte bancaire, sont très sensibles par la gratuité de cette carte. C’est pourquoi bon nombre de ces banques en ligne offrent la carte de paiement la première année. Certaines misent même sur la gratuité à vie de la carte. D’autres l’offrent contre l’assurance du versement mensuel d’un certain montant.

Faute de ne pas offrir une carte bancaire gratuite, d’autres banques se positionnent sur le livret d’épargne. On voit ainsi fleurir de nombreux « super livrets » aux taux bruts plus intéressants que les autres. 3%, 3.5% voire 4% bruts assurés pendant 3 ou 4 mois, les clients ont vite fait de se perdre dans l’offre ou de papillonner d’une banque à l’autre, d’autant que les frais de clôture sont devenus presque tous gratuits.

Les banques hybrides

Pour garder au maximum leurs clients, les banques traditionnelles ont misé sur la mixité de l’offre. La NET Agence par exemple est la banque en ligne de BNP Paribas : pour consulter ou gérer ses comptes, le client peut le faire via internet. Mais s’il souhaite retirer de l’argent ou discuter face à face avec un conseiller, il peut tout simplement se diriger vers une agence traditionnelle.

Les avantages de chaque banque

On l'a vu, pour se différencier, chaque banque mise sur un avantage concurrentiel. BforBank, qui ne propose ni compte courant ni carte bancaire, attire les épargnants avec un taux préférentiel de 5% brut pendant 4 mois.

Monabanq communique sur la gratuité de sa carte bancaire pendant 1 an et plus de 15 services gratuits.

ING Direct frappe plus fort en proposant la carte bancaire Gold Mastercard gratuite et un taux de l’épargne promotionnel de 4%. Fortuneo, qui s’est spécialisé dans l’épargne en ligne, offre un taux promotionnel de 4% et 50€ crédités sur le livret d’épargne à l’ouverture du compte.

Boursorama Banque, dont le taux d’épargne est relativement bas, fait sensation avec 80€ offerts à l’ouverture d’un compte et la gratuité de la carte Visa Premier. Seule condition : domicilier son salaire sur ce compte.

PSA Banque, avec son livret Distingo, frappe encore plus fort en présentant un taux de base de 2,20% et un taux boosté à 5% durant 4 mois.

Pour concurrencer ses grandes sœurs, la nouvelle venue Hello Bank fait dans l’interaction avec le client grâce à des conseillers très disponibles, des applications mobiles téléchargeables, et la possibilité de créer des graphiques hauts en couleur et d’ainsi mieux suivre son budget. La banque mise aussi sur la gratuité : elle donne ainsi droit à une carte bancaire à vie, ainsi que 80€ crédités sur le compte courant ouvert chez elle.

Les banques hybrides comme e.LCL, la NET Agence ou AXA banque offrent différentes formules. Leur avantage premier étant que vous pouvez physiquement rencontrer les conseillers clients. Le taux de base de leur livret semble également plus intéressant que certaines banques en ligne dont ce n’est pas le métier.

Comment choisir sa banque en ligne ?

Pour choisir une banque en ligne avantageuse, il faut tout d’abord comprendre votre besoin. Si vous cherchez la banque la moins chère, quitte à faire l’impasse sur certains produits, préférez une banque qui offre la carte bancaire et les services de base gratuits. Cette banque devra proposer la gratuité d’ouverture ou de fermeture du compte courant, la gestion courante du compte, le passage d’ordre de virements et l’émission gratuite d’au moins un chèque de banque.

Si vous recherchez des services plus spécifiques comme une épargne avantageuse, consultez avec soin les taux d’intérêts bruts affichés taux promotionnel ou taux de base), leur application dans la durée (3 ou 4 mois), le plafond autorisé ou la durée de conservation du livret pour bénéficier du taux exceptionnel.

Si vous préférez une banque en ligne dédiée à l’investissement, là encore choisissez avec soin la durée de l’investissement, son rendement réel et le nombre de fonds sur lesquels vous pourrez placer votre capital.

D’autres établissements en ligne sont spécialisés dans les prêts immobiliers ou les crédits à la consommation. Là encore, il faut savoir être vigilant et bien lire les conditions d’octroi du crédit. Les banques affiliées à des enseignes de grande distribution attirent les clients grâce à des services de crédit ou de paiement différé. Elles font également d’une pierre deux coups en fidélisant leur client s’ils font leurs courses dans leur enseigne.

Vous l’aurez compris, le choix d’une banque en ligne se fait selon plusieurs critères. Malgré les apparences, elles n’ont pas toutes le même coût. Certaines sont spécialisées, d’autres se veulent généralistes. Il est fortement conseillé de bien identifier ses besoins et de parcourir attentivement les tarifs des frais bancaires qui peuvent parfois cacher des frais inattendus, comme une commission sur les retraits effectués dans les distributeurs, ou une location de carte bancaire onéreuse.

Et avant de changer de banque, posez-vous la question de savoir pourquoi vous voulez en changer !